Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les poésies de zestreliah
  • : Mes poésies...expression quotidienne de la vie, mes pensées et du miroir de la société
  • Contact

STOP !

Respectez les droits d'auteurs sur les textes... 

Archives

29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 17:01
 

Elles venaient de différents horizons.
Elles étaient des amies,
Elles s'amusaient, s'aimaient.
Elles partageaient leur sourire,
                           leurs peines,
                           leurs haines,
                           leurs déceptions.

Soudain ! une cloche.
C'était l'année ordinaire.

Elles pleuraient,
Elles avaient mal.
Elles étaient muettes et froides.
Elles s'effleuraient les mains.
Pas un adieu, ni une destination.

Le dix sept deux sept,
Que de souvenirs.
Un ravin mortuaire !
Elle pleurait sa confidente,
                                Hélène.

Encore une cloche.
Puis vint l'extraordinaire.
Le seize deux huit.
A qui les souvenirs ?
Un autre ravin mortuaire :
                                Nicole.

Elle a suivi sa confidente.
Un an, un jour, pour se dire bonjour...

Partager cet article

Repost 0
Published by Estelune - dans Confidences
commenter cet article

commentaires

sopreca 29/04/2008 20:09

Ce texte est si émouvant.... Les êtres se retrouvent toujours....

Estelune 10/05/2008 16:04


Ma soeur et son amie: elles me manquent.