Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les poésies de zestreliah
  • : Mes poésies...expression quotidienne de la vie, mes pensées et du miroir de la société
  • Contact

STOP !

Respectez les droits d'auteurs sur les textes... 

Archives

13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 00:00


Je l'adorais ,
Cette côte.

Elle était mon inspiration.
Avec ses vagues,
Et le reflet de ma finesse,
Dans sa profondeur.

Je l'adorais,
Cette côte.

Où se mêlaient mes larmes.
Avec son verger étoilé,
Où chantaient les rossignols,
Perchés sur une branche.

Je l'adorais,
Cette côte.

Qui a laissé son éclat,
Aux déchets toxiques.
Et oui... plus de vagues claires,
             Plus de verger étoilé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Estelune - dans verdâtre
commenter cet article

commentaires

soprea 13/05/2008 10:14

Il y a tant d'endroit comme celui-i ! C'est révoltant et ça me rend folle de rage à haque fois.

Estelune 15/05/2008 16:10


ooh Sopreca ! mais tu m'as manqué. Bienvenue ma  grande.
Comme tu le dis, c'est très gênant puisque certaines côtes sont tellement nauséabondeuses qu'on se pose la question de savoir ou vas le monde.