Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les poésies de zestreliah
  • : Mes poésies...expression quotidienne de la vie, mes pensées et du miroir de la société
  • Contact

STOP !

Respectez les droits d'auteurs sur les textes... 

Archives

29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 23:16

turn the page

Des larmes coulent ,puis un  petit ruisseau,

Entouré ,d arbres, de  jolies pivoines ,

Symbole ,de  prospérité, de   bonheur.

Je caresse l'eau, pour tourner la page...

Déposer  ma haine, recouvrir mes maux.






Repost 0
Published by Estelune - dans Noirs désirs
commenter cet article
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 00:00


Perdue, le regard lointain,

Mon chevalet de table,

Toujours vierge, sans étain,

Creusait sa belle fable.

Au reflet  d'or  et châtain,

D' une peinture agréable.

De ce monde, si incertain

De son désir, instable










Repost 0
Published by Estelune - dans Noirs désirs
commenter cet article
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 23:17



Hélène,

J'aimerais te laisser en paix,
Oui et  comment oublier ce jour,
Ce six deux sept,
Avant l'aube, où l'ombre vint,
Te tendre la main, et mettre fin,
A tes souffrances...

Quelle douleur,
Pour moi, mon amie, ma soeur.
Et ton fils, son enfance,
Malgré mes efforts,
Ton amour, sera unique pour lui.

Pardonnes mes larmes,
Qui coulent à la pensée,
De nos souvenirs partagés.
Mais, ce ne sont pas des armes,
Contre ton éternel sommeil.

Hélène,
Ton fils grandit,  moi je mûri.
Il me rappelle ton sourire,
Nous t'avions aimé,
Jusqu'à la fin de notre temps.
Tu nous manqueras à vie..

( Dommage de reprendre avec un texte qui exprime la tristesse, mais pour moi c'est important... Je souffre de cette douleur profonde, Car aujourd'hui, ma blessure a saigné une fois de plus, il y a 2ans que je l'ai perdu...Reposes en paix ma soeur....)
Repost 0
Published by Estelune - dans Noirs désirs
commenter cet article
17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 22:28

Pour vous, Honneur délirant,
Sur le regard aberrant,
Du jugement écoeurant,
Mon plus redoutable  cran.

En vous, le mal dévorant,
Mon amour si endurant.
Pour ce bel homme implorant,
Ma chaleur sur son cadran
.
Repost 0
Published by Estelune - dans Noirs désirs
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 23:21

Excité comme une puce,
Il espionnait son rival,
De ses jumelles d'opus.

Seul en amont en aval,
Cloîtré au coin du campus,
Il fumait sans interval.

 Le mal du prépuce,
 La fin du  festival.
Repost 0
Published by Estelune - dans Noirs désirs
commenter cet article
10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 18:53


J'aurai aimé revivre,
Ce rêve sans espoir,
De ta falaise dorée,
Au sadisme absurde,
De mes courbes candides,
Te projetant vers l'extase.

Mais tu fus loin,
De découvrir l'amour,
De mon réel éden,
Paré de tes sequins,
Entraînant ton orgueil,
En un mal suprême.

J'aurai aimé revivre,
Ce rêve sans espoir,
Balayer mon précédent,
Pour panser mes douleurs.
crois-tu , que La vengeance,
Implique des remords?
Repost 0
Published by Estelune - dans Noirs désirs
commenter cet article
7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 20:27


Du jour au lendemain,
Tragique parchemin.
Un adieu sans demain,
Du noir sur son chemin.

Elle cherchait de sa main,
Son esprit surhumain,
Dans son duralumin.



Repost 0
Published by Estelune - dans Noirs désirs
commenter cet article
6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 12:05

(Esclaves dansant le Maloya ...)

Sous l'azur,
Des buées de fumée,
Voyageant en fil,
Au goût parfumé,
Du feu, la braise.

Des tams-tams,
Au son des ancêtres,
Des pieds nus,
Sur le sable,
émouvant de joie.

Ils dansaient,
En chantant,
Des tissus volants,
Épousant leur corps,
Force du labeur...

Repost 0
Published by Estelune - dans Noirs désirs
commenter cet article
3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 23:16
 

Un pas sans vent,
Deux pas ni pluie,
Désert ardent,
Chair inouïe,
Seul tout dolent.

Un pas sans vent,
Deux pas ni pluie,
Soleil brûlant,
Vie noire,
Seul et mourant..

Le solitaire,
Seul tout dolent,
Seul et mourant.
Repost 0
Published by Estelune - dans Noirs désirs
commenter cet article
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 22:24
                      
      
                     Des amours assoiffés,
                     Sous la grotte étouffée,
                     De leurs cocufiés bluffés,
                     Tortillaient leur corps en fée,
                     Sur les débris de trophée,
                     Déposés par le grand phé,
                     Pour découronner le buffet,
                     De son envoûtante ébouriffée,
                     Dans les bras de ce morphee.


         
          
           
 
    
Repost 0
Published by Estelune - dans Noirs désirs
commenter cet article